Vous aussi, témoignez votre soutien aux gens d’Ukraine: en leur offrant un hébergement temporaire ou en versant un don à des organisations caritatives, telles que la Croix-Rouge, Caritas ou la Chaîne du Bonheur, vous leur apporterez un peu de réconfort.

Hypothek erben: Mutter und Tochter spazieren

À quoi dois-je faire attention si j’hérite d’une hypothèque?

  • 25.01.2022
  • Laura A.
  • Temps de lecture: 3 min.

La plupart des biens immobiliers sont achetés avec l’aide d’hypothèques. En cas d’héritage, les deux - le bien immobilier et l’hypothèque - font partie de l’inventaire. Cela vous ouvre littéralement de nouvelles portes mais vous devrez toutefois vérifier quelques points. Ici, vous découvrirez les aspects que vous devez prendre en compte.

En cas d’héritage, le degré de parenté est déterminant

Un héritage est généralement basé sur le degré de parenté. Cela signifie que, à l’exception des conjoints et dans le cas où aucun testament ne fait pas surface, les membres de la famille du premier degré (à savoir les parents et les enfants) sont les premiers à se voir léguer des biens en cas de décès. Selon votre généalogie, vous pouvez donc hériter de quelque chose - par exemple, d’un bien immobilier. 

Dans un tel cas, outre le fait de devoir surmonter le chagrin de la perte d’un être cher, des décisions d’une grande portée sont à prendre. Voulez-vous garder le bien immobilier ou le vendre? Y a-t-il d’autres héritiers et une décision doit-elle alors être prise conjointement? Et quels coûts sont à prévoir dans chaque cas de figure?

Heureusement, nos collègues d’ImmoScout24 nous ont donné un petit coup de main pour y voir plus clair. Dans cet article, vous trouverez toutes les informations importantes sur les différentes modalités en cas d’héritage d’un bien immobilier.

Dans notre exemple, nous partirons du principe que vous souhaitez reprendre seul le bien immobilier, y compris l’hypothèque, et examinerons alors les éléments à prendre en compte.

Fonds propres, taux d’endettement, amortissement: Voici ce que vous devez prendre en compte si vous héritez d’une hypothèque

Comme mentionné plus haut, vous n’héritez pas seulement de la maison, mais aussi de l’hypothèque. Cela signifie que vous devez maintenant examiner avec le partenaire financier si le tout est dans vos moyens:

  • Commençons par la bonne nouvelle! Alors que pour l’achat “normal” d’un bien immobilier, vous devez apporter au moins 20 % du prix d’achat sous forme de fonds propres, ce point ne s’applique pas dans le cas d’un héritage. Le bien a déjà été acheté et est maintenant “seulement” hérité. “En principe” toutefois, car il se peut que vous deviez encore amortir un certain montant de l’hypothèque pour garantir le taux d’endettement.
  • À ce propos: le taux d’endettement est le facteur le plus important lors de l’examen d’un héritage. C’est grâce à lui que l’on calcule si vous êtes en mesure, avec votre salaire, de payer les intérêts hypothécaires, les frais annexes et les éventuels amortissements. Tous ces coûts peuvent s’élever à un maximum de 33 % de vos revenus afin que l’hypothèque reste viable. Vous pouvez vérifier si cela est réaliste pour vous en utilisant le calculateur hypothécaire.
  • Les amortissements sont principalement utilisés lorsque l’hypothèque est encore si élevée qu’elle est divisée en une hypothèque de 1er et une hypothèque de 2ème rang. Toutefois, il se peut que vous deviez réduire l’hypothèque par un amortissement unique de manière à ce que l’hypothèque réponde aux critères concernant le taux d’endettement.
  • Cependant, l’inverse peut aussi être le cas: si le bien est déjà ancien et que rien n’y a été fait depuis longtemps, une rénovation peut s’avérer nécessaire. Un pot de peinture pour un petit rafraîchissement ne coûte pas grand-chose, mais des travaux de rénovation importants deviennent rapidement onéreux. Vous pouvez alors augmenter l’hypothèque existante - tant que les voyants concernant le calcul du taux d’endettement sont au vert, cela ne pose généralement pas de problème.
  • En fonction de votre année de naissance, il faudra aussi penser à votre retraite. En effet, comme les revenus diminuent après la retraite, il en est de même pour l’argent que vous devrez prendre en considération dans vos calculs pour le remboursement de votre hypothèque. Et oui, même en prenant de l’âge, vous devez être en mesure de rembourser votre hypothèque à la retraite.

Malgré la tristesse de l’événement, hériter d’un bien immobilier est bien sûr aussi une grande opportunité: si vous agissez de manière réfléchie, vous pouvez en tirer de grands avantages. Il faut toutefois préciser que les questions de succession sont souvent assez complexes et qu’il n’existe pas de remède miracle pour les traiter. Il est conseillé de consulter des professionnels afin de s’assurer que tous les aspects seront pris en compte et d’éviter les mauvaises surprises. Si vous vous trouvez dans cette situation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous examinerons ensemble les différentes possibilités et trouverons la solution idéale pour vous